| Accueil
LIMINAIRE


on dit que les bords de côte regorgent de requins Les gens d’Aceh ne veulent plus manger de poisson du ciel ce ne sont plus que de vastes et innombrables langues de terre vierges D’un bleu très noir

Plus âme qui vive Plus de traces Que la mémoire de ce qui fut Les personnes interrogées y voient l’assurance d’une belle vie et plein de vacances selon une soudeuse Pouvoir élever ses enfants dit un technicien d’atelier D’un bleu très noir

jusqu’à la fin de l’année scolaire à la cantine sans manger de viande Leurs parents signeront en contrepartie une décharge en cas de malnutrition passé la main sous la jupe puis caressé les seins et les cuisses lui promettant qu’elle serait titularisée si elle était gentille avec lui C’était involontaire cela s’expliquait par l’étroitesse des locaux

D’un bleu très noir

elle s’exécute sans faux pas Ne trébuche ni sur le nom de Rimski-Korsakov pas davantage sur celui de Moussorgski Sait trouver la réplique honorable à la question Que pensez-vous de la télévision ? C’est la lanterne magique des contes de fées une économie de rente un capitalisme figé en boucle sur lui-même obnubilé par la réduction des coûts et oublieux de l’innovation

Image de marque

Capitalisme sans projet

Aversion au risque

Et plus que l’air marin la douceur angevine

D’un bleu très noir

La formation est un dossier passionnant mais délicat à gérer Généralement les salariés considèrent la formation comme une punition comme si la direction ne les jugeait pas assez bons La gestion au cas par cas des demandes pourrait créer des insatisfactions personnelles Le danger étant que les entreprises signent sans vérifier la valeur des formations D’un bleu très noir

kayak macramé tricot

On ne vas pas manquer de kayakistes Tu les as aimés dans le film Prends leur place dans le jeu vidéo Seras-tu capable de sauver le monde ? D’un bleu très noir

A la vitesse de l’éclair Avec force et élasticité des études d’avocat pour rassurer mes parents Mais je suis attirée par tout ce qui est audiovisuel kayak macramé tricot Et puis c’est incroyable comme le fait de travailler sa voix change les choses Dès qu’on sait en jouer on attrape un vrai charisme Image de marque Capitalisme sans projet Aversion au risque un ballon de volley-ball sur lequel il a dessiné un visage souriant

Seul au monde

une pupille dilatée l’autre pas C’est forcément aléatoire car c’est fait par des bénévoles C’est fondé sur le principe de gratuité Seras-tu capable de sauver le monde ? Au début les flics pensaient que c’était un marché aux voleurs Et puis c’est incroyable comme le fait de travailler sa voix change les choses La poésie fait voler les genres avec éclat Mettre en musique ses mots et ses images avec éclat d’un bleu très noir

Né du réseau souvent repliées sur elles-mêmes mais d’une immense vitalité Vous avez certainement vu plus d’une fois cette PHOTO DE VIERGE EPLOREE BOUCHE OUVERTE en première page des journaux quotidiens en noir et blanc La langue poétique est inclassable folle en un sens ses mots et ses images La langue l’histoire le sens Rien Rien d’apparent Rien Rien

Un bleu très noir

Poème en ligne d’après découpage du journal Libération

(10/01/2005)

BLEU TRES NOIR
Publié le 12 janvier 2005
- Dans la rubrique ENTRE LES LIGNES
Citation Poésie Couleur Information Fragment Journal






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter