| Accueil
Regard contemplatif sur les paysages de la Haute-Corse

À l’arrière de l’église, un cimetière à l’abandon, où les herbes envahissent discrètement les rares tombes des habitants du village de Barbaggio, dispersés dans l’enclos en friche.

Des vagues qui déferlent sur la plage de Nonza, dans le Cap Corse, dont le mouvement ininterrompu se répète infiniment au rythme du balancement des flots qui caressent le rivage. Vagues qui se projettent sans cesse, recouvrant tout l’espace. Une mousse d’écume éclabousse et recouvre à leurs crêtes l’opacité sombre et bleutée de la masse d’eau déferlante. La répétition de la houle vue d’en haut, à la verticale, une image qui se répète en boucle, sans début ni fin. Une respiration au présent dans l’infinité du temps, un temps immémorial. Inspiration, expiration. Sans début ni fin. Le ressac répété des vagues sur les galets gris de la plage déserte, au rythme d’une pulsation, d’un cœur qui bat.

Le mouvement hypnotique de l’eau, de l’écume sur la grève et ses galets, transforme les vagues qui tentent d’atteindre un sommet qui leur échappe et recommencent indéfiniment en montagnes vivantes. Dans la profondeur d’un plan unique, le figuratif devient abstrait. Un regard contemplatif sur le paysage et les éléments.

Regarder la montagne c’est apaisant, on entend presque le bruit des vagues au creux de ses oreilles.




LIMINAIRE le 14/12/2018 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube