| Accueil

Suite des ateliers que je mène à Poitiers avec les étudiants de SciencesPo et ceux de la Faculté de Lettres . Nous avons travaillé lors de cette seconde séance, le jeudi 5 novembre, à partir des œuvres de deux auteurs contemporains,
autour de l’ouvrage de Jean-Christophe Bailly, Basse continue, publié au Seuil, en 2000 et celui de Hubert Lucot, Pour plus de liberté encore : slogans hyperlibéralistes, publié chez Voix éditions, en 2000.

JPEG - 735.2 ko
Parking de la Gare de Poitiers, nov. 2009

Premier exercice :

Quelques phrases extraites du journal du matin, fragments de commentaires et d’analyses "à chaud" de notre quotidien. Dans cet empilement qu’on opère, les phrases prennent alors la tournure des dépêches d’agences de presse. A force, on entend presque le bruit de la machine, « non un chant mais une basse continue. »

Voici un des textes écrits par un élève :

Le matin, on ne sait jamais comment va se dérouler la journée.
Alors que le business est de retour,
Un début de panique commence à s’emparer de l’Ukraine
Et le socialisme, ces dernières années, navigue à vue.
Il n’y a cependant pas péril en la demeure.
Taxe professionnelle : le gouvernement maintient le cap.
Lorsqu’on est pas d’accord, on fait un choix : soit on se tait, soit on s’en va.
Une victoire sans panache, par forfait.
Capacité à franchir les épreuves.
A la faveur des premières lueurs, on aperçoit le Mur,
Longue balafre qui déchire la ville en deux,
Il est blindé, il doute très peu.
On peut dire des choses difficiles sans tirer contre son camp.
Résultat au pris d’un match monstrueux, intense dans chacun de ses fragments,
C’est à cet endroit du monde que l’affrontement a été le plus évident.
L’histoire d’un long voyage vers la liberté, L’histoire n’est pas un monstre froid.

JPEG - 656.8 ko
Parking de la Gare de Poitiers, nov. 2009

Deuxième exercice :

Établir une liste d’aphorismes entre slogan politique et maxime poétique, à partir de collages de textes aux provenances variées, manchettes de journaux et annonces publicitaires détournés.

Voici quelques slogans écrits par les élèves :

Travailler plus pour gagner rien
L’emploi passe, le chômage reste
Laver plus blanc avec Edvige
PS, le bilan des promesses ! On vous a toujours promis ce que ne nous ne ferions pas.
Avec Abdulah Abdulah, le courage, c’est de reculer !
La fin de la guerre n’entraîne pas le début de la paix, regardez l’Irak
Aujourd’hui, tout le monde doit être d’accord pour critiquer la pensée unique
Les clandestins réclament des papiers, qu’on leur donne une forêt !
Le juge et le gardien de but font le même travail puisque leurs arrêts sont aussi déterminants !
Pourquoi ne pas faire un appel du pied à ceux qui nous montrent du doigt ?
Contre le cancer, une seule solution : la Guérison !
L’identité belge : l’affrontement et la division
L’erreur est humaine, la reconnaître, c’est divin !


LIMINAIRE le 12/11/2018 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube