| Accueil
LIMINAIRE
Séance 344


Proposition d’écriture :

Mettre dans un texte, les trous, les blancs (mais on peut choisir une autre couleur), que l’on peut avoir dans la pensée, non pas pour les utiliser comme choses incompréhensibles, ou comme trouble, mais pour la coupe, la coupe de chaque vers à la fin de chaque ligne et le fait que quand on coupe, ensuite il faut coudre, ce processus permet de faire circuler dans le texte ce qui est très difficile à ressentir, éprouver, formuler, comprendre. L’écriture se charge ainsi de rendre compréhensible le choix du discontinu par rapport à ce qu’on trouve dans les romans : l’illusion du continu.

Chromo, Oscarine Bosquet, Fourbis, 1997.

Présentation du texte :

Les textes d’Oscarine Bosquet sont tous très différents mais se rejoignent par certains points : l’aspect ludique dans la recherche d’une langue, d’une forme, avec des côtés exercices de style, expérimentation dans la façon de percevoir et de rendre les choses.

Dans ce livre d’Oscarine Bosquet, Chromo, les trous, les blancs que l’on a dans la pensée, ont une couleur, et c’est le jaune.

Extrait :

JAUNE MÉTÉOROLOGIQUE

Est-ce

Un excès de liquide

jaune provoque parfois une tristesse sans discernement

de la peine là où d’autres éprouvent du plaisir peut-on dire

c’est à cause du climat le manque d’air d’espace peut-il

enflammer une ardeur ou éteindre le souffle en toute hypothèse se garder

de l’inévitable confusion des proches dans la folie des êtres chers.

JAUNE MÉCANIQUE

L’enroulement de Jaune dans les journées par le matin chaque

enjournée fabrique son moule d’humeur gazeuse soit

une étreinte pour enflammer le combustile

sans craindre plus les fuites de gaz

quand elle est endormie choisir.

la couverture pour rouler Jaune dedans est trouée toute

de ses défaillances en miroir je couds les trous de mite

moi-même par jour espérant des élans non rétractiles

pour sauter par dessus sans tomber aussi dois-je

rajouter des syllabes non signifiantes o ho

ho haha dans la posologie.

J’agite assez près d’elle la teinture de son âme en kilojoules

fuselée dans la fiole pantone n° 253 à brouillard

éclaircissant l’émulsion des exclusives sans solution interne.

Chromo, Oscarine Bosquet, Fourbis, 1997.

Auteur :

Née en 1964. Vit et travaille à Brest (école supérieure d’arts de Brest). Publie en revues depuis 1993 (Action Poétique, If, Raddle Moon, The Poetry Project Newsletter).

A publié : Chromo, Fourbis, 1997. Abstractions façonnées, Processus bleu éditions, 2008. Participe présent, Le bleu du ciel, 2009.

Dans des anthologies : Territoires, Fourbis, 1997. Noir sur blanc, Biennale du Val de Marne, 1997. Cinquante ans d’Action poétique, Flammarion, 1998. Double-change, Presses du Réel, 2009.

Liens :

Biographie succincte d’Oscarine Bosquet et deux textes sur Sitaudis

Lecture d’Oscarine Bosquet dans l’amphi de l’ENBA Lyon

Note de présentation sur Participe présent, par Daniel Pozner sur Libr-Critique

Présentation de l’ouvrage Abstractions façonnées d’Oscarine Bosquetsur le site Paris-Art

CDI du lycée de l’Iroise, les lycéens d’i-voix ont rencontré Oscarine Bosquet

Oscarine Bosquet : Chromo
Publié le 4 juin 2010
- Dans la rubrique ATELIERS D’ÉCRITURE
Ateliers d’écriture Sens Couleur Fragment Désordre Jeu






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter