| Accueil
LIMINAIRE
Séance 298


Proposition d’écriture :

Donner la parole est un acte aussi libérateur que créateur. Écrire dans cette perspective un texte qui prend l’allure d’un travail de remembrement empruntant les deux mouvements possibles de l’écriture : écrire dans et écrire à partir de. Une tentative d’unification par et dans la langue qui témoigne d’une parole que nous ne pouvons atteindre, une sorte d’envers de la langue : son négatif qui reste enfoui sous ce que nous disons, qui nous en sépare, alors même que nous le disons pour tenter de l’atteindre.

La nuit d’un seul, Mathieu Brosseau, La Rivière échappée, 2009.



Présentation du texte :

« La nuit d’un seul est avant tout un travail faisant trace, c’est à dire un ensemble retraçant biographiquement une aventure personnelle » déclare Mathieu Brosseau dans l’entretien qu’il donne à Armand Dupuy sur Remue.net. Mathieu Brosseau fait partie de ces poètes qui ne nous ouvrent pas seulement les portes de leur imaginaire, mais de leur intimité, écrit Thomas B. Reverdy dans la préface qu’il consacre au livre – c’est son regard qu’il expose. Et il ne le fait pas par touches discontinues et abstraites, mais au fil d’un recueil, composé à la manière d’un récit, qui nous montre ce regard en train de se constituer. Cette cohérence de la narration est ce qui frappe le plus à la lecture. « combien je suis livré à interroger la parole comme instance sous-jacente au langage, comme puissance évocatrice non (encore) verbalisée. Et du mouvement qui amène cette parole à s’accoucher d’elle-même, naît une écriture non narrative, structurée comme un au-delà prescient. Là se situe ma poésie. »

Extrait :

Il plonge au sol, s’élabore, retrouve ses membres : il se corps = = = = = = il oublie ses trous et se passerelle entre ses bosses = = = = = = il se mer pour se remplir les vacances de soi, il se ficelle en un seul pour faire de sa nuit le seul champ d’étoile mêlées

Ou

Alors, la lumière fait de mon corps un surplus, un rajout à mesurer. Cette lumière me numérise en réalité, me fixe et m’aveugle. Elle me totalise et me compte : je me vois, me donne contours. Je suis compté. Dans un dernier semblant de mémoire, je m’énumère : deux yeux, une bouche, deux jambes, deux bras, dix doigts,…, et je multiplie tout cela par le temps qu’il me reste à vivre. ce que l’on peut encore atteindre par le langage à chaque pas, un retour à soi par l’expérience poétique, sans se retourner, c’est-à-dire repartir.



Présentation de l’auteur :

Mathieu Brosseau est né le 23 décembre 1977. À Lannion, dans les Côtes d’Armor. Il vit en région parisienne depuis sa cinquième année. Est aujourd’hui bibliothécaire au centre de Paris. Il publie L’Aquatone en 2001, Surfaces : journal perpétuel en 2003, Dis-moi (Editions La Canopée / La Rivière échappée) en 2008 et La Nuit d’un seul (Editions La Rivière Echappée) en 2009. Il a également publié dans les revues : Action Restreinte, L’Etrangère, Ouste, Libr_critique, Remue.net, Dock(s), Boudoir & autres, Marelle, Le Bout des Bordes, Sitaudis, Ecritures, etc. Il anime la revue en ligne Plexus-s, collabore à la revue l’Etrangère, codirige la collection L’inadvertance sur publie.net et travaille avec François Rannou pour les Editions La Rivière Echappée. Son prochain texte paraîtra en 2010 sous le titre : Et même dans la disparition (Editions Wigwam). Publications : La nuit d’un seul, Editions La Rivière Echappée , Dingé, 2009. Dis-moi, Editions La Rivière Echappée /La Canopée, Lorient, 2008. Surfaces : journal perpétuel, Editions Caractères, Paris, 2003. L’Aquatone, Editions La Bartavelle, Charlieu, 2000.

Liens :

Le site de La rivière échappée éditeur du livre de Mathieu Brosseau La nuit d’un seul

Article d’Armand Dupuy sur le livre de Mathieu Brosseau sur le site de Remue.net

Article de Nathalie Riera sur le livre paru sur Poezibao

Critique du livre sur le site Libr-Critique

Le site de Mathieu Brosseau

Mathieu Brosseau : La nuit d’un seul
Publié le 17 juillet 2009
- Dans la rubrique ATELIERS D’ÉCRITURE
Ateliers d’écriture Écriture Langage Nuit Parole






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter