| Accueil
LIMINAIRE
Séance 96



Proposition d’écriture :

Rendre compte au plus près des états successifs ou simultanés d’une conscience, au fil d’un temps comme arrêté. Lui donner une forme éclatée, mêlant descriptions quotidiennes et réflexions critiques, notations intimes et fragments de poèmes livrés en vrac, tout cela composant peu à peu une sorte de "journal de voyage" poétique, de mosaïque mentale.

Détails, Apostilles, Mathieu Bénézet, Flammarion, 1998.

Présentation du texte :

Détails, Apostilles a été écrit de 1982 à 1997. Le recueil représente quinze années d’écriture voyageuse. Une apostille est une mention modificative, complémentaire ou explicative faite en marge d’un acte. Les notes et annotations de Mathieu Bénézet sont minutieusement circonstanciées dans le temps, et rattachées à un lieu précis. Les îles grecques voisinent avec Paris, Lisbonne, Istanbul, Marrakech, ou la mer Egée. La page du livre permet de parcourir des distances fabuleuses, dont l’éparpillement contamine également la chronologie. Le livre, d’une très grande variété typographique (barres horizontales, points en début de phrase, parenthèses carrées, guillemets, italiques), a sa propre temporalité. C’est un journal de voyage poétique, construit, déconstruit, qui s’ouvre à l’expérience du morcellement.

Extrait :

villeneuve de rivière - sitia - thiressia

« , ainsi la métaphore : dedans informel exhaussé

exemple (c’en est un) : verre que la main a lâché

et qui chut dans le petit bassin alimenté par une

eau de source : y plonger un bras jusqu’à l’épaule vivan-

te, tel ne fut pas mon travail mais celui de l’ami -

me tendant le verre que la lumière apposée des

gouttes d’eau opacifiait : toute complication

lyrique allégoriée, dans le jardin, au matin, dans le

soleil - est-ce là le sens qui ne fait pas signe mais

métaphore ? - la métaphore rendue à la Langue, qui

fait trou - oui, comme je parle, comme je parle tout

près dans la couleur jaune : le chant voisinait 1 bou-

quet de roses et d’oeillets, notre sourire aux

mains’’ sous le vent d’argent des oliviers (je me

souviens avoir évoqué 1 voix dans les couleurs

grecques) »

Détails, Apostilles, Mathieu Bénézet, Flammarion, 1998, pp.104-105.

Présentation de l’auteur :

Mathieu Bénézet est né en 1946 à Perpignan, mort en 2013. Il a vécu et travaillé à Paris où il a dirigé notamment pendant 15 ans l’Atelier de Création Radiophonique, et de 2000 à 2003, l’émission dominicale Entre-revues sur France Culture. Il a également dirigé la collection de proses « Manifeste » aux éditions Comp’act. Il a publié une trentaine d’ouvrages, dont dernièrement Naufrage, naufrage aux éditions Léo Scheer (2002) ainsi que Biographies aux éditions Al Dante (2003). Il a créé plusieurs revues, telles que Empreintes (1963-1965), L’Hebdomadaire grammaturgique erreurs (1964), Première Livraison avec Philippe Lacoue-Labarthe, et dirigé la collection de proses « Manifeste » aux éditions Comp’act.

Liens :

Mathieu Bénézet sur remue.net

Un texte de Mathieu Bénézet sur le site de Jean-Michel Maulpoix

Fiche de Mathieu Bénézet sur le site du cipM

Mathieu Bénézet : Détails, Apostilles
Publié le 2 septembre 2005
- Dans la rubrique ATELIERS D’ÉCRITURE
Ateliers d’écriture Poésie Paysage Sens Voyage Fragment Traces Journal Mouvement Espace






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter