| Accueil
LIMINAIRE
Séance 102



Proposition d’écriture :

Ecrire sur les deux endroits géographiquement éloignés l’un de l’autre dont ses lignées paternelle et maternelle sont originaires. En ces lieux se confondent des histoires différentes. Collecter ces histoires, ces anecdotes, dans les archives familiales ou la mémoire locale et les restituer dans un poème où le questionnement ne porte pas tant sur sa vie que sur l’énigme que représentent toutes ces vies.

La paix saignée suivi de Contrées du corps natal, Marie-Claire Bancquart, Obsidiane, 2004.



Présentation du texte :

Marie-Claire Bancquart explore le temps, sous ses formes les plus antagonistes, en deux mouvements simultanés.

Dans le premier texte du recueil intitulé Contrées du corps natal, elle s’intéresse au temps passé, elle consulte les archives familiales, et s’interroge sur les origines des villages et des familles qui l’ont mise au monde. Les deux bourgs dont sont originaires ses parents, l’un Desvres, dans le Pas de Calais, et l’autre, Aubin, dans l’Aveyron. Elle écrit leur histoire, mais la chronique se transforme vite en proses poétiques.

« J’ai cherché ces histoires, heureusement rapportées par des érudits locaux et dans les archives, et je ne les ai nullement altérées pour l’essentiel. Mais elles sont prises ici par le mouvement du désir, et par un questionnement qui ne porte pas tant sur ma vie que sur l’énigme que représentent ces vies, toutes les vies, si passagères et si précieuses. »

Car Marie-Claire Bancquart ne se détourne pas du présent qui la requiert ou la retient, du monde qui l’entoure. Ainsi, dans le second texte, La Paix saignée, elle fait un pas en avant, vers ce présent, avec ces suites assez longues, formées chacune de courts poèmes sur l’état du monde actuel et ses violences.

Son écriture est pesée, pensée. Sa syntaxe particulière, économe sans être exsangue, attire l’attention, surprend, enchante finalement. Appauvrissement volontaire de ce qui dans une phrase structure les certitudes. Comme en alerte.

Extrait :

« Terre âpre, avec un plateau pour terme de la grimpe.

On respire, on sourit au massif de buis qui donne ses branches à

Pâques fleuries.

Il sent profond.

Une odeur italienne.

Elle fût dernière respiration pour un homme, il y a plus de cinquante ans, poursuivi, tombé, fusillé - pour répondre à tant de torture et de mort. Collaborateur rayé nul.

Doux, le buis. Terrible, le buis, qui empêtrait son pas.

Derrière le talus d’épines blanches

sifflent les balles.

L’enfant

devant les feuilles déchirées, voit mourir un homme

très vite

le temps de prendre et de rejeter un petit caillou.

Mais ce fut exception. L’aire est si tranquille, propice au silence. En fin d’après-midi, l’été, on va s’asseoir sur le banc abrité par un vieux figuier, près de la prise d’eau. »

La paix saignée suivi de Contrées du corps natal, Marie-Claire Bancquart, Obsidiane, 2004, p.16.

Présentation de l’auteur :

Poète, romancière et essayiste, Marie-Claire Bancquart est née dans l’Aveyron en 1932. Elle est actuellement professeur émérite à la Sorbonne (Paris-IV). Elle a publié aux éditions du "Temps qu’il fait" une importante anthologie personnelle, sous le titre "Rituel d’emportement". Elle est aussi l’auteur de romans et d’une vingtaine de recueils de poésie dont Mémoire d’abolie (Belfond, 1978), Opéra des limites (Corti, 1988), Sans lieu sinon l’attente (Obsidiane, 1991), La paix saignée (Obsidiane, 1999). Derniers ouvrages : Une femme sans modèles (éditions de Fallois, 1999). Explorer l’incertain (Amourier, 2010). Écrivains fin-de-siècle (Gallimard, 2010).

Liens :

Présentation de l’auteur par Jean-Michel Maulpoix sur son site

Présentation de l’auteur sur le site « Poezibao » de Florence Trocmé

Site de l’auteur

Entretien avec Marie-Claire Bancquart sur le site Arabesques éditions

Marie-Claire Bancquart : La paix saignée suivi de Contrées du corps natal
Publié le 10 octobre 2005
- Dans la rubrique ATELIERS D’ÉCRITURE
Temps Mémoire Ateliers d’écriture Frontière Poésie Paysage Sens Enfance Histoire Traces Espace






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter