| Accueil
LIMINAIRE
Séance 55


Proposition d’écriture :

Poème express : biffer le maximum de mots, de lignes, d’une page arrachée d’un roman d’amour idiot ou d’un roman policier idiot, jusqu’à arriver à une combinaison satisfaisante pour l’esprit ; une autre façon de briser les lignes d’association…

Coupe Carotte, Lucien Suel, éditions Derrière la Salle de Bain, 2002.

Présentation du texte :

« Pour ce dossier sur ma pratique du cut-up et comment celui-ci a influencé mon écriture, voici 17 extraits de textes. J’ai coupé les textes au 83e mot pour un ultime hommage à William Burroughs qui a vécu 83 années entre 1914 et 1997. »

Les œuvres imprimées de Lucien Suel tout comme ses prestations scéniques couvrent un large registre, qui vont des coulées verbales beat à l’expérimentation de formes arithmogrammatiques (poèmes composés de lignes à nombre de caractères typographiques égal), du collage et du caviardage (poèmes express) à la performance notamment avec le groupe de rock Potchük. »

Extrait :

N°23 (août 1999)

Le quotidien inquiète

« Un bref silence tomba.

Tout n’est pas perdu, dit-il en riant.

Il ramassa son chapeau.

C’est une plaisanterie !

Il n’attendit pas sa réponse.

Elle vit un homme sous la pluie.

Il m’a confié le chèque.

Il parut horrifié.

J’ai vu à la télévision des choses.

La pièce tournoyait autour d’elle.

Fini de m’écœurer j’avais suspecté tout le monde

Une bonne âme la peine de mort

Avaler toutes les drogues les travaux forcés

Un sourire »

Coupe Carotte, Lucien Suel, éditions Derrière la Salle de Bain, 2002, p.22.

Un extrait en image.

Auteur :

Lucien Suel, poète ordinaire, né en 1948 à Guarbecque (Pas-de-Calais). Il a publié la revue The Starscrewer, consacrée à la poésie beat, puis La Moue de Veau, magazine "Dada-punk", il a pratiqué l’art postal (mail art) à l’échelle planétaire. Il anime la Station Underground d’Emerveillement Littéraire (S.U.E.L.), maison d’édition qui lui permet de publier ses propres textes ainsi que ceux d’autres poètes.

Publications récentes : La patience de Mauricette, La Table Ronde, 2009. Nous ne sommes pas morts, (en collaboration avec la plasticienne Hélène Leflaive). Dernier Télégramme, collection Correspondances, 2008. Mort d’un jardinier, La table Ronde, 2008. ’’Photoromans’’ (photos de Patrick Devresse). Husson Éditeur, 2008. Poèmes express. Redfoxpress, collection « C’est mon Dada », 2007. Coupe Carotte, éd. Derrière la Salle de Bains, Rouen, 2002 - Une simple formalité (avec Sylvie Granotier), éd. du Marais du Livre, Haebrouck, 2001 - Les coups, éd. de l’Attente, coll. Week-end, Bordeaux, 2001 - L’envers du confort, Voix éditions, coll. Vents contraires, Montigny-lès-Metz, 2001 - Visions d’un jardin ordinaire (poèmes et photographies) (avec Josiane Suel), éd. du Marais du Livre, Haebrouck, 2000 - Têtes de porc, moues de veaux (avec des photos de Patrick Roy), ed. Pierre Mainard, Bordeaux, 1999 - Sous-bois standard (les idiots), ed. de l’Attente, coll. Week-end, Bordeaux, 1999.

Liens :

Sur le blog de Lucien Suel, une page consacrée aux Poème express

Lucien Suel’s Desk

Sur le site de Tapin, des extraits de ses oeuvres

Sur le site de Tapin, une « carte blanche » à Lucien Suel avec de nombreux textes

Site des éditions Le Marais du Livre

Entretien de Sylvain Courtoux avec Lucien Suel sur la revue « Hermaphrodite »

1 commentaire
Lucien Suel : Coupe Carotte
Publié le 10 décembre 2004
- Dans la rubrique ATELIERS D’ÉCRITURE
Ateliers d’écriture Récit Palimpseste Poésie Livre Histoire Jeu






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter