| Accueil
LIMINAIRE
Séance 201



Proposition d’écriture :

Saisir autour de soi marchant en milieu urbain ces instants de visions, cadres, géométries, signes, dans l’exil quotidien des paysages au-delà du périphérique. Quelquefois, dans ce traitement plastique des mots, et dans la plus rigoureuse grammaire, sans savoir ce qui est adjectif, verbe ou nom, sauf que tout cela, dans sa fusion même, est infiniment précis et c’est ce qui compte. Et dans ces lieux arpentés d’abord par saisie plastique de la langue, les visages entraperçus.

Livre des Ciels, Leslie Kaplan, P.O.L., 1984.

Présentation du texte :

Une poésie concise, précise, hachée, qui joue sur la prose avec bonheur. Thème central : l’usine, le quotidien.

Le livre des Ciels, il date de 1984, la narratrice, jamais immobile, saisit autour d’elle ces instants de visions, cadres, géométries, signes, dans l’exil quotidien des paysages au-delà du périphérique, côté Nanterre ou les Mureaux. Quelquefois, dans ce traitement plastique des mots, et dans la plus rigoureuse grammaire, même pas moyen de savoir ce qui est adjectif, verbe ou nom, sauf que tout cela, dans sa fusion même, est infiniment précis et qu’à ce prix est le dire. Et dans ces lieux arpentés d’abord par saisie plastique de la langue, les visages entraperçus. Totalité d’écarts, et plurielle, je disais : parce que l’exercice de la pensée et celui du poème ne fusionnent pas, mais s’appellent. Leslie Kaplan, lectrice d’Hannah Arendt, lectrice de Maurice Blanchot, a rassemblé l’an passé dans Les Outils quelques-uns de ces textes par quoi, en littérature aussi, le mot communauté signifie. Leslie pense avec et dans sa langue de poème : c’est à ce travail de dé-hiérarchie, ce travail d’une plastique du mot qui pense, qu’on découvre pouvoir le risquer à cela même qui nous est infiniment proche, mais infiniment énigme.

Extrait :

« On a souvent rendez-vous en haut de la rue.

C’est un carrefour hétéroclite, ouvert.

Au loin, un immeuble inachevé, une construction.

Les fenêtres sont dessinées, des trous.

La rue longe un hôpital, nom historique. Une cheminée rigide sort du fond.

Des femmes passent, très belles, avec leur veste sur les épaules. Je vois leur air étonné, leurs colliers en or.

Monde en fissures, ruines intérieures. Des palissades en bois. Derrière, c’est la production.

Il y a des choses que je sais. J’y pense.

Sur la terrasse une fillette, assise, semble boire du vin.

Il traverse la rue en balançant un sac, il danse un peu. Sa bouche est fermée autour de la cigarette.

Les femmes le regardent, sérieuses.

Il vient à côté de moi. Ses cheveux sont un peu longs dans le cou. Il s’assoit.

Il a le même air étonné, perméable. Il a remonté les manches de son blouson, je vois ses bras nus. »

Livre des Ciels, Leslie Kaplan, P.O.L., 1984.

Présentation de l’auteur :

Leslie Kaplan est née à New-York, elle a été élevée à Paris où elle vit. Depuis plusieurs années elle anime des ateliers de lecture-écriture dans des collèges, lycées, bibliothèques de banlieue, ainsi qu’à l’Université. Plusieurs de ces textes ont été adaptés pour le théâtre. Citons entre autres : Le criminel (1985) par Claude Régy, Depuis maintenant (1997) par le Théâtre des Lucioles. Leslie Kaplan est aussi auteur de nombreux essais publiés en revue.Elle est édité chez P.O.L. : Fever (2005), Les Outils (2003), Les Amants de Marie (2002), Le Psychanalyste (1999), Les Prostituées philosophes, Depuis maintenant 2 (1997), Depuis maintenant, Miss Nobody Knows (1996), Les Mines de sel (1993), Le Silence du diable (1989), L’Epreuve du passeur (1988), L’excès-L’usine (1987), Le Pont de Brooklyn (1987), Le Criminel (1985), Le Livre des ciels (1983).

Liens :

Présentation de Leslie Kaplan sur le site de son éditeur P.O.L.

Présentation de Leslie Kaplan sur l’encyclopédie Wikipédia

Dossier Leslie Kaplan sur le site de Remue.net

Présentation de Leslie Kaplan sur le site de Théâtre Contemporain

Leslie Kaplan : Livre des Ciels
Publié le 6 septembre 2007
- Dans la rubrique ATELIERS D’ÉCRITURE
Regard Ateliers d’écriture Langage Ville Quotidien Dérive Chemin Paysage Visage






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter