| Accueil
LIMINAIRE
Séance 326


Proposition d’écriture :

Travailler le vers comme notes en bas de page, avec incises au second degré, recoupements sémantiques, rythmiques plein d’étrangeté et tout l’appareil critique qui va avec. Dans une forme d’écriture à l’hermétisme toujours vif et interrogateur, la phrase devient enjouée. Développer ainsi une économie de pensée en vers, pensée du vers et pensée dans le vers. Articuler la matière organique de cette pensée toujours en cours, élaborer une langue vivante parlée, pour voir ce que l’on n’a pas vu, ce qui nous a échappé.

Les reduplications, Samuel Rochery, éditions MIX, 2008.

Présentation du texte :

Le livre expérimente un certain comportement phrastique. Le poème en est l’outil. La reduplication, quant à s’agir de donner en analyse et synthèse, emprunte autant à une disposition philosophique (un Kierkegaard ici profané) qu’à un tour de la grammaire. Poèmes pensifs-express, notes de bas de page zoomées, redoublements posés de la vie vécue ou lue, où la syntaxe des marges serait affaire d’une conduite à inventer.

Comme l’écrit Samuel Rochery dans son prologue : « Si le livre est la forme du caractère complet / Seulement, les bris, copeaux, sondes sont / la liste des courses / dans l’histoire des livres. /. En vue de la composition de lectures. »

Extrait :

Pousses, analogons sensuels

« Tortue de chambre,

Belle Une à facettes chez Des Esseintes,

flacons

nattes du type comestible -

connaissent-ils le prix

des pousses, radicelles,

des idées sous la peau ?

Et celui de la promenade

parce que le lac est en action ?

Non. Tu as le sens de la pousse, et moins

le sens de chérir

des images d’arbres tous faits

et de mères.

Le sens du prix des pousses encourage

plutôt une main

dans les analogons sensuels

Tortue,

Flacon,

Fille Comestible.

Pas de noms propres sans battre un souvenir. »

Auteur :

Samuel Rochery est né en 1976. Il est l’auteur de deux titres aux éditions MIX., ’’7 x 2’’ passantes (2005) et ’’Les reduplications’’ (2006), après ’’Verrière du mécano transportable’’, paru chez Cheyne en 2002. Il a récemment publié ’’Tubes apostilles’’ (Le Quartanier, 2007) et un livre d’essais parlés, ’’Oxbow-p.’’ (Eric Pesty Editeur, 2008). Il a fondé en octobre 2006 la revue de poésie ’’georges’’, sorte d’album au nom d’un personnage à la simplicité anonyme et difficile. Co-dirige la rubrique « Une équipée copiste » dans la revue ’’Le Quartanier’’ et a dirigé sur le net un journal collectif de création à l’allure d’anthologie progressive, Les cahiers de Benjy, sous le nom de Benjamin Compson. Son dernier livre, Faire des gâteaux d’inquiétude, un discours sur le verre en chapbook, est paru aux éditions Contre-Pied en septembre 2006. Contribue aux revues If, (H)apax, Monsieur Thérèse, Boxon, CCP…

Liens :

Le site de Samuel Rochery

Les cahiers de Benjy : weblog détourné d’écritures contemporaines

Biobibliographie (et lecture) de Samuel Rochery sur le site du cipM

Poème de de Samuel Rochery sur le site de Sitaudis

Présentation de l’auteur sur le site de l’éditeur Éric Pesty

Les reduplications : Samuel Rochery
Publié le 29 janvier 2010
- Dans la rubrique ATELIERS D’ÉCRITURE
Ateliers d’écriture Langage Livre Citation Sens






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter