| Accueil
LIMINAIRE
Séance 267



Proposition d’écriture :

Saisir une ville par l’image et le texte, leur interaction, en écrivant le journal de bord d’un voyage. Une phrase par image, une image par jour, et pour accentuer cette confrontation, toujours utiliser le passé et le pronom indéfini on afin de renforcer par la répétition de cet emploi du temps, l’universalité de ce que l’on décrit, notre lien avec ces lieux à travers lesquels on se raconte.

L’emploi du temps : New-York, 2007-2008, Laurent Herrou & jeanpierre paringaux, Publie.net, collection Zone Risque, 2008.



Présentation du texte :

« C’est une expérience de cet ordre que je présente ici, décrit François Bon : confrontation simultanée, jouant de son temps réel, entre un qui fait des images (jeanpierre paringaux) et un qui tient récit (Laurent Herrou). Et la trace, fixée au jour le jour, nous lègue ces variations d’échelles, ces signes soudain isolés de la masse cinétique. Comment s’approprie-t-on une ville quand, lorsqu’il s’agit de New-York, on en a déjà un visage tellement préconstruit que seule la marche, l’attente, la plus légère bascule peut rétablir l’expérience comme neuve ? »

Extraits :

L'emploi du temps : New-York, 2007-2008}, Laurent Herrou & jeanpierre paringaux

 

 

 

 

 

 

 

L'emploi du temps : New-York, 2007-2008}, Laurent Herrou & jeanpierre paringaux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

on avait dans l’idée d’apporter à notre logeur new-yorkais quelque chose de typique, on entrait dans les supermarchés et dans les boutiques spécialisées en décoration à la recherche de guirlandes souhaitant de joyeuses fêtes ou la bonne année en français, on comparait les prix et les couleurs, la teneur des messages et la praticité de l’empaquetage, on avait repéré un calendrier de l’avent sur lequel était brodé un ange en tissu qui faisait la gueule, c’était flagrant, il n’y avait pas l’ombre d’un sourire sur le visage du chérubin mais une tristesse consternante, je me souvenais de l’épisode de friends dans lequel phoebe achetait tous les sapins oubliés le soir du réveillon, j’étais passé à la caisse sans hésiter avec le calendrier dont personne ne voudrait jamais, je sentais l’esprit de noël me gagner, un sentiment cent pour cent américain comme l’étaient mes références à cette période de l’année — pour le logeur, on avait finalement opté pour une pochette d’autocollants dont l’un disait : la neige c’est cool, on n’y échappait pas

L'emploi du temps : New-York, 2007-2008}, Laurent Herrou & jeanpierre paringaux

 

 

 

 

 

 

 

on avait accroché au mur de la salle de bain des vestiges de notre séjour, il y en avait aussi, mais de façon plus discrète, dans la cuisine, dans la chambre et dans le salon, on avait constaté un soir devant l’écran de la télévision que l’on était rentré à nice, jusque là ce n’était pas flagrant, on avait posé les yeux sur le tapis, les meubles et les objets familiers en prenant soudain conscience de leur présence et de la nôtre au milieu d’eux, il y avait eu un frisson entre nous qui s’était transmis de l’un à l’autre comme le ronronnement d’un gros chat, un tremblement chaud et confortable, on était à la maison, c’était aussi bête que cela

On peut feuilleter librement le premier tiers de l’ensemble :

L’emploi du temps : New-York, 2007-2008, Laurent Herrou & jeanpierre paringaux, Publie.net, collection Zone Risque, 2008.

Présentation des auteurs :

Laurent Herrou vit et travaille à nice. Il a écrit Laura (balland, 2000), et Femme qui marche (H&O, 2003). Il a également publié des textes autobiographiques dans diverses revues littéraires et sur internet, voir en particulier le blog L’emploi du temps avec le photographe jeanpierre paringaux. Il dispose également d’une page sur sur myspace qu’il met à jour régulièrement.

jeanpierre paringaux est né en 1951 avec un trait d’union dont il s’est débarrassé au début du 21e siècle pour l’exposition en ligne du Palais de Tokyo, hype. Il se méfiait de l’informatique jusqu’à ce qu’un disque dur défectueux lui donne raison et détruise la totalité de sa base de données photographique : aujourd’hui il sauvegarde son travail et conjugue son emploi du temps en ligne avec l’écrivain Laurent Herrou. Il travaille en outre avec la chorégraphe Emmanuelle Pépin à l’élaboration de paysages sonores.

Liens :

Présentation de l’ouvrage par François Bon sur le site de Publie.net

Le blog L’emploi du temps

Je suis un écrivain, texte de Laurent Herrou diffusé sur Publie.net

Journal en ligne de Laurent Herrou sur le blog de la revue Pylone

Texte en ligne sur le site de Jérôme Bonnetto

Photographies de jeanpierre paringaux sur le site de Jérôme Bonnetto

Interview de Laurent Herrou par Sébastien Croci de la Médiathèque de Grasse

Laurent Herrou & jeanpierre paringaux : L’emploi du temps : New-York, 2007-2008
Publié le 12 décembre 2008
- Dans la rubrique ATELIERS D’ÉCRITURE
Ateliers d’écriture Récit Photographie Ville Paysage Voyage Fragment Images Journal






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter