| Accueil
LIMINAIRE
Séance 85



Proposition d’écriture :

Établir la liste des hommes et des femmes de sa vie, ou celle des mots qui nous sont chers, mots de passe ou mots d’ordre, ou bien encore celle de tous ces lieux que l’on affectionne tout particulièrement, parce que l’on y a vécu ou que l’on a toujours souhaité s’y rendre, différents endroits dont on déforme à loisir les noms ou l’orthographe pour l’occasion, en jouant sur les à-peu-près du langage, les détournements de sens, les consonances approximatives, en composant des mots-valises, des jeux de mots, des calembours et des raccourcis. Donner à cette liste la forme d’un éloge-logorrhée du voyage à travers les mots.

Ridiculum vitae, précédé de Artaud Rimbur, Jean-Pierre Verheggen, Gallimard, Collection Poésie/Gallimard, 2003.

Présentation du texte :

On retrouve le ton et la langue propre à Jean-Pierre Verheggen (entre Rabelais et son Artaud Rimbur), dans cette réédition au format poche de Ridiculum vitae (recueils de 1990 et 1994). Des calembours acrobatiques et destructeurs, des lapsus volontaires et savoureux, des litanies et des logorrhées impertinentes, un humour allègre et décapant, voilà en quoi consiste son langagement et l’inouïversel talent de celui qui fait merder la langue comme le notait Christian Prigent dans Ceux qui merdRent.

Une série d’éloges (éloge de la lettre d’amour, de la démesure, du portrait de l’artiste et le très bel éloge du voyage à travers les mots), de manifeste (cochon) et de portraits.

Dans la magnifique préface de l’ouvrage, Marcel Moreau écrit : « L’auteur plonge dans le potentiel langagier, jusqu’au cou. Il en ramène une verve, inusitée, méconnue ou négligée. Il ne fait que redécouvrir ce filon, occulté par des siècles de toilettage cartésianisé. Mais c’est énorme. »

Extraits :

Ipso facto

Chacun son fax, aujourd’hui.

Manu militari

Lisez le manuel des tarés.

Self made man

Il est sorti de la merde tout seul.

Struggle for life

Il faut se battre comme des chiffonniers pour avoir un ascenseur.

For ever

Les Ecolos sont là.

Honoris causa

C’est la faute à la nourrice.

Deo gratias

Dieu aussi se gratte.

Ridiculum vitae, précédé de Artaud Rimbur, Jean-Pierre Verheggen, Gallimard, Collection Poésie/Gallimard, 2003, pp.164-166.

« Avec moi ! En transes ! Truands, Truandes du pire truisme ! Cracheurs de congerie ! Idiots crus et Solécistes briscards ! Mages de la pseudosimulation ! Maladroits de génie ! Pauvres d’esprits experts ! Adeptes de la constriction latérale et Praticants du hoquet lyrique ! Pérégrinistes ! Changistes ! Echangistes ! Macaronistes et Normaliens sup. du saupoudrage sybarite ! Emites ! Dominicains du briefing ! Martyrs de l’étymon ! Archevêques de la crase ! Vierges du placet nien mis ! Oblats de l’enchâssement libre ! Zélateurs de la boursuflure et Disciples de la contrephase ! Petits curés du climax ! »

Ridiculum vitae, précédé de Artaud Rimbur, Jean-Pierre Verheggen, Gallimard, Collection Poésie/Gallimard, 2003, p.168.

Un jour, Lion bouffe Waterloo

(comme un bonbon !)

et Hercule fait la peau à Poirot !

Suzette crêpe son chignon à Pierrot,

Corto cartonne sur Maltese,

Horace fout un cocard à Coclès et

Gervaise - la pauvre ! - est à Coupeau

turé avec son alcoolo d’mari.

Ah ! Quel tableau !

Une autre fois, c’est Félix qui lessive

son chat. Monté qui descend en flèche Christo

et Gepetto qui pète sa gueule à Pinocchio !

Puis voilà Charybde qui charcute Scylla

en lui tombant dessus à bris raccourças

(Ça fait moins d’bruit qu’à bras raccourcis !)

et Fromage, là-bas, en Lombardie, - lui ! -

Ah ! Quel tableau ! Quel tableau ! Ah !

Ridiculum vitae, précédé de Artaud Rimbur, Jean-Pierre Verheggen, Gallimard, Collection Poésie/Gallimard, 2003, pp.179-180.

Présentation de l’auteur :

Jean-Pierre Verheggen est né à Gembloux le 6 juin 1942. Il vit à Mazy, près de Namur. Il a été l’un des principaux piliers de la revue TXT. Il a reçu, en 1995, le Grand Prix de l’Humour Noir pour Ridiculum vitae et pour l’ensemble de son œuvre. Il a écrit une vingtaine de livres dont Le Degré Zorro de l’Écriture et Divan le Terrible (Christian Bourgois 1977 et 1978 ; rééd. Actes Sud/Babel, 1996, et Labor/Espace Nord, 1997), Vie et Mort pornographiques de Madame Mao (P.O.L./Hachette Littérature, 1981), Pubères, Putains (TXT, 1985), Les Folies-Belgères (Le Seuil/Point Virgule, 1990), Artaud Rimbur et Ridiculum vitae (La Différence, 1990 et 1994, repris sous ce dernier titre en Poèsie/Gallimard, 2001), Entre Zut et Zen (Harmonia Mundi/France Culture CD, 1998, et La Différence, 1999 en volume), On n’est pas sérieux quand on a 117 ans (Gallimard/L’Arbalète, 2001).

Liens :

Le texte « L’oreille écrit... » sur Sitaudis

Un texte de Jean-Pierre Verheggen sur le site « Bon à tirer »

L’article de Jean-Michel Maulpoix sur Jean-Pierre Verheggen : « Un écrit-vain de première glandeur »

Jean-Pierre Verheggen : Ridiculum vitae
Publié le 17 juin 2005
- Dans la rubrique ATELIERS D’ÉCRITURE
Ateliers d’écriture Langage Ville Paysage Voyage Portrait Inventaire Rire Jeu






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter