| Accueil
LIMINAIRE
Séance 301


Proposition d’écriture :

Interroger les dettes, provoquer la langue, chercher à cerner le territoire de l’expérience poétique. Écrire une suite de textes brefs résultant de cette expérience, dans la tension d’entre le mental et le monde – phrases interrompues, mises en parenthèses comme d’élision du mouvement même d’écrire.

Écrires, précédé de Poémonder, Jean-Philippe Cazier, Publie.net, 2009.

Présentation du texte :

« Pour Jean-Philippe Cazier, écrit François Bon, l’écriture poétique est d’abord la trace de son expérience.

C’est cette expérience qu’il s’agit de fonder, la part volontaire de risque, la part délibérée et intentionnelle du chemin pris, où on scrutera le corps, le mental et le monde – et bien sûr pas d’autre outil, pour prendre ici écart et savoir, ou seulement transcrire, que s’appuyer sur le fil extrême de la poésie, de Hölderlin à Celan, par Artaud.

Et c’est pour affronter cette limite qu’on recourt aussi à l’arsenal de la pensée-limite (puisque Ghérasim Luca est aussi une des bornes les plus actives de cet univers), et donc la philosophie : elle ne détermine pas l’écriture, elle sous-tend son saut. »

Extraits :

Tête blanche du monde, immense et vide, crâne du monde, l’espace blanc comme une, foudre le crâne du monde, immense et vide parle, le cortex : phrases oscillatoires, papier parcouru d’un réel sauvage, mouvements s’écoule dans le, livre à travers le livre, écriture le débordant...

De la pensée vitesse,

(écrire dans la pensée),

dans toutes les directions, de la pensée vitesse, immense et vide vitesse, la crâne parle - pouvoir, pouvoir d’une foule, loin, dans la crâne

(vibratoire transformation, des bruits dans la pensée, en bruits : vibratoire mobilité du cerveau

(ruine partout, en chaque point, fuite et ruine, mécanique d’air, distances infixées, dans l’air ruines, les mots)).

Présentation de l’auteur :

Jean-Philippe Cazier est né en 1966. Professeur de philosophie, poète, écrivain. Études de Philosophie. Membre du comité de rédaction de la revue Chimères ; directeur de publication aux Editions Sils Maria. Par l’intermédiaire de Gilles Deleuze il a publié ses premiers textes dans les revues L’Autre Journal et Chimères. Depuis, publications dans diverses revues (Inventaire/Invention, Chaoïd, Concepts, Inculte, etc.) et ouvrages collectifs. Publications : Voix sans voix, Sils Maria, 2002. Ecrires, précédé de Poémonder, Inventaire/invention, 2004. Désert ce que tu murmures, La Cinquième Roue, 2006. Traduction de textes de Jorge Sanjines, Maria Galindo, Blanca Wiethüchter, Kathy Acker.

Liens :

Le blog de Jean-Philippe Cazier

Le silence du monde de Jean-Philippe Cazier sur Publie.net

Écrires de Jean-Philippe Cazier sur Publie.net

C’est pourtant Joseph K. qui est là, de Jean-Philippe Cazier sur Publie.net

Site de la revue Chimères dont Jean-Philippe Cazier est membre du comité de rédaction

Présentation de Jean-Philippe Cazier sur l’encyclopédie Wikipédia

Jean-Philippe Cazier : Écrires, précédé de Poémonder
Publié le 7 août 2009
- Dans la rubrique ATELIERS D’ÉCRITURE
Ateliers d’écriture Écriture Langage Poésie






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter