| Accueil
LIMINAIRE
Séance 26


Proposition d’écriture :

Écrire une série de litanies de tailles variables.

Litaniques : poésie parade, Jacques Rebotier, Gallimard, collection ’’L’Arbalète’’, 2000.

Présentation du texte :

Souvent considérée comme une longue et ennuyeuse énumération, la litanie c’est avant tout une langue qui se dit et se redit elle-même. A partir d’un mot sur lequel on bute, on chute, on se relève, on ne veut pas tomber, mais on tombe tout de même dans le piège de la langue, on y va, on y plonge tête la première. Prenez donc un mot, entendu au hasard d’une conversation, ou une phrase qui vous trotte dans la tête depuis quelques instants ("une phrase toute faite" comme on dit), essayez de vous la sortir de là (de la tête) en écrivant un texte qui joue sur la langue (ses ressorts, ses sonorités, ses accents et ses curiosités) et qui contient donc en elle un humour énergique à force de répétition, de retours en arrière et de bonds en avant.

Extrait :

« La vie c’est comme quand on comprend rien

d’abord on comprend rien

ensuite on comprend rien

la vie j’y comprends rien la mort j’y comprends rien

l’amour j’y comprends rien

Quand est-ce que tu as commencé à y comprendre rien ?

à rien y comprendre ?

tout d’suite. »

Litaniques : poésie parade, Jacques Rebotier, Gallimard, collection ’’L’Arbalète’’, 2000.

Auteur :

Jacques Rebotier est écrivain, poète, metteur en scène et également compositeur. Il a fondé la Compagnie ’’voQue’’. Ses spectacles provoquent le mélange des genres : poésie, roman-photo, lecture-performance, théâtre-installation, danse, musique. Il a notamment écrit : Sortir de ce corps (Créaphis), Le moment que (Spectres familiers), L’attente (Æncrages) Le désordre des langages, 1, 2 et 3 (Les Solitaires intempestifs), Litaniques (Gallimard), Le dos de la langue (Gallimard).

Liens :

Le site de l’auteur

Extraits d’archives sonores d’œuvres de Jacques Rebotier, sur ContemporaryMusicOnline (portail de la musique contemporaine)

1 commentaire
  • Jacques Rebotier : Litaniques : poésie parade 13 septembre 2010 19:54, par brigetoun

    Il faut passer le temps,

    ou regarder passer le temps,

    il faut occuper le temps,

    je ne veux perdre le temps à m’occuper,

    je veux laisser le temps au temps,

    ne pas s’inscrire dans le temps,

    refuser le temps qui passe,

    pourquoi passer le temps ?

    parce qu’il est.

    il faut négliger le temps,

    il ne te négligera pas.

    je vais laisser faire le temps,

    prendre le temps de l’ignorer,

    ou y mettre fin

Jacques Rebotier : Litaniques : poésie parade
Publié le 25 juin 2004
- Dans la rubrique ATELIERS D’ÉCRITURE
Ateliers d’écriture Langage Voix Sons Parole Inventaire






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter