| Accueil
LIMINAIRE
Séance 287


Proposition d’écriture :

Faire le portrait d’oiseaux en se les appropriant, comme dans un jeu. La variété des formes qui s’entrecroisent, proses et poèmes, phrases classiques et propositions éclatées, narrations linéaires et explosions typographiques. Certaines pages tiennent du journal, d’autres du récit, du dialogue, du conte, de l’essai. Tout est brassé et construit, nourri de littérature, de voyages, d’observations, d’histoire, de philosophie, de linguistique.

Les Zozios, Jacques Demarcq, éditions NOUS, 2008.



Présentation du texte :

« Rien de gratuit, de facile, de relâché ni d’approximatif dans ces pages soutenues par une maîtrise remarquable du sujet initial, écrit Bernard Bretonnière, les oiseaux, dont Jacques Demarcq semble tout savoir, sans pourtant se prétendre ornithologue, chants et mœurs, habitats, etc., mais on n’ignore pas que la connaissance n’est innée pour personne et que nous avons donc à saluer ici le travail opiniâtre de vingt années — le travail mais aussi la jubilation qui l’accompagne, une jubilation éclatante, dans chaque page. L’hirondelle, on la voit, la tourterelle on l’entend. Et plus de cent autres, ce merle par exemple, qui « picole » un raisin. On en saisit jusqu’aux caractères, oiseaux dans tous leurs lieux et leurs états, de la nature au zoo, de la volière à la casserole.

On l’a compris, l’intérêt et la curiosité de Jacques Demarcq ne s’arrêtent pas aux oiseaux, sa culture est universelle, qui force d’autant plus le respect qu’elle ne se prend jamais au sérieux, que jamais elle ne pontifie — on appréciera les deux pages où l’auteur s’autocritique plaisamment. »

Extrait :

Présentation de l’auteur :

Né en 1946, vit à Paris. Membre du collectif TXT de 1979 à 1985. Derniers Sonnets (Carte Blanche, 1983), L’air de l’eau, un opéra (J.-M. Place, 1985), La Danse du dos (Æncrage, 1988), Portrait présumé (Royaumont, 1998), Le Tremlett (La Chaufferie, 1998), Chinoiseries (G&g, 2000), Crivent (Électre, 2001), Contes à diction (Comp’Act, 2001) ; traduction des poètes E. E. Cummings (Flammarion, 1983 ; Clémence Hiver, 2001) et Andrea Zanzotto (Nous, 1999) ; ouvrage en cours (depuis 12 ans !), Les Zozios, sujet de nombreuses lectures publiques. Art, design : Des Abbayes, la Révolution (Saint-Michel, 1989), Dessin d’une collection (Frac-Picardie, 1991), La Page (BnF, 1999) ; a dirigé de 1994 à 1997 la revue de design Azimuts.

Liens :

Présentation et liens vers textes de l’auteur sur le site Sitaudis

Les Zozios de Jacques Demarcq par Bernard Bretonnière sur Remue.net

Présentation de Jacques Demarcq sur le site de l’éditeur des Zozios, Nous

Présentation de Jacques Demarcq sur le site du cipM

Le livre vu par Marie-Eve Lacasse dans son blog La vie de biais

1 commentaire
  • Jacques Demarcq : Les Zozios 3 janvier 2010 18:27, par Gérard Douce

    Merle

    O

    sur la pelouse nette

    boule noire sur tapis vert

    sautillant courant sautillant

    voletant se faufilant s’envolant

    perché incomparable siffleur

    bavard babillard

    immobile sur le tapis vert

    oiseau parfait net et lisse

    familier

    peu farouche

    jusqu’à l’arrivée du mistigri

    Pigeons

    ils vont par deux

    symbole du couple

    sur un fil

    amoureux équilibristes

    quand ils s’envolent

    un bruit de linge mouillé

    de serviette qui claque

    et leurs roucoulements

    comme de lointains souvenirs d’enfance

    GERARD DOUCE

    Voir en ligne : Noms d’oiseaux

Jacques Demarcq : Les Zozios
Publié le 1er mai 2009
- Dans la rubrique ATELIERS D’ÉCRITURE
Ateliers d’écriture Écriture Récit Palimpseste Sons Voyage Radio Jeu






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter