| Accueil
LIMINAIRE
Séance 14


Proposition d’écriture :

Former un kaléidoscope de signes et de récits sur la ville où vous vivez, afin de la décrire, voire la photographier textuellement dans la diversité étourdissante de ses images et de ses bruits. On peut pour se faire collecter des informations sur un carnet comme on ramasse à la campagne des feuilles et des fleurs pour remplir un herbier. Ici, un verbier pour reprendre l’expression de Michel Volkovitch. Noter tout ce que l’on voit écrit sur son chemin : enseignes, graffitis, publicité, tags, fragments de journaux. Et tout ce que l’on entend dans la ville : bribes de conversations, annonces publicitaires, cris, invectives, discussions à l’arrêt du bus ou au café du coin.

7 au carré, Eric Sadin, Les Impressions Nouvelles, collection Traverses, 2002.

Présentation du texte :

Sept au carré est un texte qui répond à une double ambition. D’une part, il se propose de rendre compte de la diversité des voix, des langues, des discours qui composent aujourd’hui la toile de fond de la vie dans un grand centre urbain (en l’occurrence Manhattan (Manhattan Transfer n’est pas loin). Son projet est donc éminemment réaliste : Sadin veut représenter la vie moderne, qui est une vie faite d’images mais aussi de fragments de langage, oral aussi bien qu’écrit ; son livre se veut une symphonie de ville, qui utilise à fond toutes les techniques de captation et de transcription à la disposition de l’écrivain moderne.

D’autre part, le livre d’Eric Sadin met en scène cette polyphonie urbaine à l’aide d’une structure formelle très poussée, où le chiffre 7 joue un rôle particulier : tous les aspects du texte sont déterminés par ce chiffre ou un de ses multiples, de l’endroit où l’action est située (un bar au coin de la 7e avenue et de la 49e rue) à ses particularités typographiques (le texte est fait de sept couches différentes, qui sont distinguées à l’aide de polices de caractère et de tailles de corps spécifiques). Enfin, l’intrigue se présente également comme une fiction policière, qui reprend et retravaille l’univers du polar à l’américaine.

Extrait :

« / opus 3D > 260g > atténuation de chocs 35% / sly flight jaune taxi / bermuda strass cycliste polyester standex / polo acrylique micro-fibres macro-cannelés + matériaux tridimensionnels + Bix > coton traité biologiquement / T-shirt tie&die / pantalon zippé multipoche / coupe-vent scratch polyuréthane / rose fluo New Balance pied gauche silver Nike membre opposé / Gucci Envy for men / lunettes-espion vidéo-caméra intégrée portée=40m + magnétoscope incorporé / papier carbone plaqué corps / Springbocks rugby shirt / phyto-ombres paupières extraits calendula aubépine n° 6 cobalt & ivoire / chemise col V oversized / combi-pantalon néoprène PVC / Timberland high-tech cuir résistant eau de mer + semelle adhérente sur sols mouillés / air max total / corsaire gansé latex / bas asymétriques métallisés / golden shoe with roses / robe trapèze / top plastique / matiteint oil free sable Ricils longueur express noir pure couleur pur beige nacré pur blush brun roche contour crayon naturel mat groseille gloss fatal vanille transparent / chino coton friday wear / cravate shantung bleu encre / K-Way anti-microbiens / coiffure shampooing brillance 3 en 1 + modeleur lissant / collants make-up effects / Tag Heuer glace saphir bracelet acier fonction compte à rebours étanchéité -200m > résistance 50 kg / training shoes polyvalentes dôtées amortis + bandes réfléchissantes > usage nocturne / I_glasses nylamide anallergique profilé + plaquette nez antidérapante / hype Adidas survèt Zimbabwe pirated edition / boxer short polyester élasthanne imprimé bionic man / torse nu / Reebok pump fury / pantalon stretch rayures optiques / air cushioning : alvéoles remplies gaz pressurisé placées semelle intermédiaire / salomé cuir glacé talons 10 cm plexiglass fumé / sprint short outdoor style / Savrik Arena x-flat > 25 grammes : maillot + léger de l’histoire de la natation / à peine au travers de la vitre teintée du Houlihan’s bar (49th st/7th av) Cindy l’aperçûmes-nous / »

7 au carré, Eric Sadin, Les Impressions Nouvelles, collection Traverses, 2002.

Auteur :

Eric Sadin. Écrivain, théoricien des enjeux des relations entre arts, langage, et nouvelles technologies, créateur et rédacteur en chef de la revue : éc/art S : Concepteur et fondateur de <éric.sadin&partnerS_agence_d’écritureS®>, récente structure de production de dispositifs textuels, impliquant des compétences multiples et une large ouverture aux technologies contemporaines. Il donne régulièrement des conférences en Europe, aux États-Unis, au Japon, sur les nouvelles perspectives compositionnelles poétiques et littéraires ouvertes par la prolifération des technologies numériques.

Liens :

Interview avec Jan Baetaens

Interview d’Eric Sadin sur Manuscrit

Le temps des signes, sur Chronicart

Map Territory, projet de Karen O’Rourke



© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter