| Accueil
LIMINAIRE
Séance 362


Proposition d’écriture :

Tenir un journal sous la forme de paragraphes de 10 lignes, des dizains, dans lequel « on écrit les choses que l’on fait, qu’on voit, des pensées (parfois des pensées secrètes) » tous les jours ou presque, pendant une saison, dans un moment entre parenthèses, un temps où « être là, mais un tout petit peu ailleurs, en même temps, entendre ce que les gens disent, mais ne pas tout à fait le comprendre. »

Mon journal pour Nina , Éric Houser, Éditions de l’Attente, 2007.

Présentation du texte :

Éric Houser écrit avec Mon journal pour Nina ce qu’il appelle un journal de poésie, en plus d’un journal d’été, à Saint-Jean-de-Luz, où il passe des vacances en famille, à l’occasion desquelles il décide d’écrire ce texte pour sa petite fille Nina, à l’occasion de ses 9 ans. Il lui parle des vacances, des mathématiques, des liens familiaux, de la météo, de livres et de lecture, de peinture, de souvenirs de voyage, en Espagne, en Angleterre, en Suède, en Allemagne, il y réfléchit à voix haute, se pose des questions sur la vie, sur la poésie, sur le voyage, sur le temps : « Pourquoi toujours s’activer ? » Et se permet, in fine, de lui donner le plus beau des conseils pour la vie : « occupe-toi de toi-même. »

Extrait :

« Saint-Jean-de-Luz (2)

te raconter tous les ours

la plage et la piscine

te dessiner

la courbe des températures

de l’eau

c’est monotone

d’un autre côté les vacances

c’est aussi ça :

monotone


peut-être d’ailleurs

que c’est intéressant

(« intéressant » est un mot

que j’aime particulièrement)

quand on trouve

au cœur des vacances

leur point de monotonie

c’est ma théorie

je te la propose :

pourquoi toujours s’activer ?

s’agiter comme des molécules,

faire quelque chose ?

est-ce qu’on ne pense à rien

quand on ne pense à rien

et est-ce qu’on ne fait rien de spécial ?

moi je crois que parfois

c’est plutôt intéressant

de percevoir seulement (à peine)

que le temps passe


d’être un peu indifférent

à ce qui se passe

et même, finalement,

au temps qui passe

est-ce que tu comprends

ce que je veux dire ?

je n’en suis pas sûr

mais ce n’est pas grave

car je ne suis pas sûr

de le comprendre moi-même


à présent j’ai une humeur de sieste

c’est-à-dire que je serais près

de m’endormir

malgré les deux tasses de café

que j’ai bues après déjeuner

Samuel fait des maths

Vincent lit une histoire à Soune

j’écris de nouveaux petits pâtés

(c’est le moment d’en parler

de ces petits pâtés


ces paragraphes que je t’écris

ou que j’écris à toi

et peut-être un peu aussi

à moi à travers toi,

tu avais raison)

ces paragraphes

ont toujours 10 lignes,

as-tu remarqué ?

en poésie cela s’appelle

des dizains »

Mon journal pour Nina , Éric Houser, Éditions de l’Attente, 2007, pp.52-57.

Auteur :

Éric Houser est né à Lyon en 1956. Il a écrit des petits « livres en micro-édition », des « textes en revue » (Action Poétique, If, Boxon, Littérature en Marche) et des « notes de lecture » pour Action Poétique (Ivry) et Cahier Critique de Poésie (Marseille). À l’automne 2003, a participé à la septième Biennale internationale des poètes en Val-de-Marne.

Publications : Sortes scories - Éditions de l’Attente, collection Week-end, avril 2000. En lisant écrit e.f.d.b. - Éditions de l’Attente, collection Vade-mecum, avril 2002. Chapelle & Discrétion (sonate de chambre) - Éditions Patin & Couffin, mai 2002. Un composte - Éditions de l’Attente, septembre 2002. Performatif bob (quinze quatrains) - Éditions de l’Attente, collection Vade-mecum, février 2003. patch ! (edutec) - anthologie Autres territoires, Biennale en Val-de-Marne, avril 2003. Impressions de Mormoiron (avec Claudine Capdeville, Jacques Jouet & Pierre Laurent) - Éditions Plurielle, septembre 2003. somatic limit - Little Single – Éric Suchère, décembre 2003.

Liens :

Présentation d’Éric Houser et textes de l’auteur sur Sitaudis

Éric Houser de passage à la librairie Litote en tête

Bibliographie et biographie d’Éric Houser sur le site du cipM

Présentation de l’auteur sur le site Poezibao

Éric Houser : Mon journal pour Nina
Publié le 8 octobre 2010
- Dans la rubrique ATELIERS D’ÉCRITURE
Mémoire Ateliers d’écriture Paysage Sens Voyage Enfance Amour Journal Sensation






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter