| Accueil
LIMINAIRE
Séance 87



Propositions d’écriture :

Décrire un lieu (dans lequel on n’a pas été depuis longtemps) comme si on y était. Inventaire en mouvement dont on rapporte avec soi quelques objets-souvenirs en s’interrogeant sur le temps qui passe et la mémoire qui flanche.

Regard fatigué, Christophe Marchand-Kiss, Collection PaRDèS, Éditions Aleph, 1998.

Présentation du texte :

« Pour ce moment : découpages, écriture simultanée, mais pas dans le même temps, de musiques, cummings, ponctuation, boucle qui ne se boucle pas, patois, pédale-chaîne-frein-tour-giro-vuelta, trente glorieuses (réflexion), anthologie espitallier (y penser), rose, fleur et couleur, calligrammes, alter ego, et plus, un moins, un quelque chose, deux ou trois choses, un fax, pour elle et pense à arroser les fleurs, ou leçon d’allemand, karl-marx, allee (invitation soir), découpages, atelier, trois noms et un appel de poète, malade, demain je vote, immeuble repeint (regard de côté, vers fenêtre) en bleu et jaune, vent (d’où ? de baltique) dans les arbres (deux), lychener strasse un samedi, ce samedi-là après avoir écrit, écrit que vous lisez, désormais caduc. CMK (Chasse Mèche Kuktur sans tradition - utiliser des rasoirs jetables). »

Extrait :

« ouvre la porte,

bureau, téléphone, bibliothèque, télévision, fenêtre, enfants jouent au basket, grilles d’école, château fort au loin, table roulante, porte, vers chambre, interrupteur, desserte, tableau, porte, vers chambre, bonnetière, interrupteur, derrière chaise, porte, vers cuisine,

ouvre la porte,

serviettes sur porte-serviettes, lavabo, miroir, machine à laver, devant porte condamnée, vers cuisine, placards fermés, porte, vers loggia, chaise, bac à douche, meuble de rangement,

ouvre la porte,

armoire, table de nuit avec lampe, lit, table de nuit, chaise avec vêtements, fenêtre, bibliothèque avec bibelots, interrupteur,

ce qui est mort n’a pas besoin d’image, les couverts disposés sur la table le dimanche, rappel des gestes quotidiens, des états exceptionnels, une fourchette du pain dans une sauce, c’est dix heures que l’on se couche, à minuit le samedi, si on sort, l’abus d’objets que l’on oublie, leur détérioration et leur disparition, bientôt, toujours bientôt, révélé par un passé sans heurt, trajet de la porte au lit, éteindre et allumer la lampe, enfants jouant au ballon, jamais les mêmes, certains déjà morts, par le rideau tiré ou levé, leur disparition ou leur révélation, se faire comme se connaître, au tâtonnement dans la nuit, le bruit des pas, les chocs, se reconnaître... »

Regard fatigué, Christophe Marchand-Kiss, Collection PaRDèS, Éditions Aleph, 1998.

Présentation de l’auteur :

Né en 1964. Il vit à Berlin. Il a publié Six Aléas (temps, suite et tant) aux éditions Au Figuré en 1994 et L’anthropologue, un roman, aux éditions Comp’Act, en 1995. Vingt Aléas (Berlin, Berlin) ont été publiés dans le recueil Territoires chez Fourbis en 1997, et Regard fatigué, chez Aleph, en 1998. alter ago suivi de biography, éditions Textuel, 2005. Gainsbourg, le génie sinon rien, éditions Textuel, 2005. Moins quelque chose, première partie, Idp éditeur, 2007. Situation sans évolution semblable sur Publie.net

Co-fondateur de la revue de poésie Zoom-Zoum, traducteur (Herman Melville, Edgar Poe, Gertrude Stein, William Carlos Williams, John Cage, Peter Greenaway, entre autres), il dirige actuellement la collection de poésie L’Œil du poète aux éditions Textuel.

Liens :

Présentation de l’ouvrage sur le site de son éditeur Aleph

Christophe Marchand-Kiss, Situation sans évolution semblable sur Publie.net

Fiche de l’auteur sur le site du cipM

Christophe Marchand-Kiss, Regard fatigué
Publié le 1er juillet 2005
- Dans la rubrique ATELIERS D’ÉCRITURE
Mémoire Regard Ateliers d’écriture Ville Passage Paysage Inventaire Mouvement Itinéraire Espace






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter