| Accueil
LIMINAIRE
Séance 50


Proposition d’écriture :

Avec un magnétophone, enregistrer tous les sons d’un lieu dans lequel vous évoluez, tout en le décrivant en direct. Après écoute, retranscrire le texte par écrit. Les sons que vous entendez (les décrire, les noter) ainsi que tous vos commentaires (ceux prononcés sur le moment même et puis ceux qui vous viennent rétrospectivement, en écoutant la bande enregistrée).

Le carrefour de la chaussée d’Antin, Bernard Heidsieck, Al Dante, Collection ’’Niok’’, 2002.

Présentation du texte :

Le carrefour de la chaussée d’Antin (1972) est une tentative de topographie sonore d’un ’’point chaud’’ de Paris, un film sans images, sinon mentales, de l’arpentage argumenté d’un lieu, un carrefour, au centre de la ville, où s’entrecroisent et se mêlent, de façon complémentaire ou contradictoires, dans une sorte de chaotique cohérence, le microcosme parisien : de nombreuses banques, des compagnies d’assurance, mais également l’opéra, des gares, des cafés, des prostituées, des boutiques.

« Ce texte est composé de 12 parties, chacune correspondant à l’une des 6 rues ou boulevards constituant le Carrefour ainsi qu’aux 6 bâtiments que limitent ces artères. Débutant à la sortir du Métro Chaussée d’Antin, boulevard Haussmann, le parcours se déroule dans le sens des aiguilles d’une montre.

Chaque section est séparée de la suivante par une série de citations mixées sur la SOCIÉTÉ DE CONSOMMATION extraites des livres suivants récemment parus à cette époque :

Les désillusions du progrès de Raymond Aron

La société de consommation de Jean Baudrillard

La société bloqué de Michel Crozier

La société du spectacle de Guy Debord

La vie quotidienne dans le monde moderne par Henri Lefèvre

Pièges et contradictions du présent de Jean Maillé

L’homme unidimensionnel de Herbert Marcuse

L’abondance à quoi bon ? de David Riesman

Traité de savoir-vivre à l’usage des jeunes générations de Raoul Venegein

Vive la société de consommation de Jean Saint-Geours

Le choc du futur de Alvin Toffler

Extrait :

« Sixième trottoir :

BON. Bon… Eh bien là, je ne vais m’étendre… Il y a une boutique… un peu tapageuse… une seule, oui… et qui avec ses bacs n’hésite pas à déborder sur le trottoir, un peu tout autour… racoleuse en somme, un peu, sur les bords… quoi ! J’ai dû leur montrer les notes que je prenais, que je prenais… là devant elle, un samedi après-midi, l’hiver dernier !

. (S.C.) – tu viens chéri…

Il faisait vachement froid ! Ils croyaient que je copiais des modèles : de l’espionnage économique, en somme ! Alors que je ne faisais que noter, pour mémoire, quelques-unes des inscriptions, collées dans les vitrines,

du style :

RECHERCHONS VENDEUSE STAND RUE

PRIX EXCEPTIONNELS

GRAND CHOIX AU SOUS-SOL

ARTICLE EN VENTE AU PREMIER ÉTAGE

FIN DE SÉRIE PAS D’ÉCHANGE »

Le carrefour de la chaussée d’Antin, Bernard Heidsieck, Al Dante, Collection ’’Niok’’, 2002, p.106.

Auteur :

Bernard Heidsieck est né en 1928. C’est un des créateurs de la Poésie sonore à partir de 1955, à Paris, avec François Dufrêne, Henri Chopin, Brion Gysin, et à partir de 1962 de la “poésie action”. 1955 : premiers “Poèmes-partitions”, et à partir de 1959, utilisation du magnétophone en tant que moyen d’écriture et de retransmission complémentaire.

Liens :

Page Bernard Heidsieck sur le site UbuWeb Sound

Texte « Poésie action bien-sûr » de Bernard Heidseick

Sur le site de TAPIN de nombreux extraits sonores des textes de Bernard Heidsieck

La « poésie action » de Bernard Heidsieck sur le site du journal "L’humanité"

Fiche de présentation de Bernard Heidsieck sur le site du cipM

Bernard Heidsieck : Le carrefour de la chaussée d’Antin
Publié le 5 novembre 2004
- Dans la rubrique ATELIERS D’ÉCRITURE
Regard Ateliers d’écriture Palimpseste Ville Sons Quotidien Dérive Paysage Paris Seine Espace






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter